Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
Mode ou
temps
Personne Forme
Présent 1re du sing. ich verschaffe
2e du sing. du verschaffst
3e du sing. er verschafft
Prétérit 1re du sing. ich verschaffte
Subjonctif II 1re du sing. ich verschaffte
Impératif 2e du sing. verschaff, verschaffe!
2e du plur. verschafft!
Participe passé verschafft
Auxiliaire haben
voir conjugaison allemande

verschaffen \fɛɐ̯ˈʃafn̩\ (voir la conjugaison)

  1. Procurer, fournir, obtenir.
    • (Le Pens) Rechtsextremismus, ihr demagogisches Programm und ihre offensichtliche Inkompetenz hat Macron die nötigen Wählerstimmen verschafft. — (Rudolf Balmer, « Am Desaster vorbeigeschrappt », dans taz, 24 avril 2022 [texte intégral])
      L’extrémisme de droite de Le Pen, son programme démagogique et son incompétence manifeste ont fourni à Macron les voix nécessaires.
    • Emma hat sich am Auge verletzt. Gott sei Dank kennt Detlef einen Arzthelfer bei einem Augenarzt und konnte ihr kurzfristig einen Termin verschaffen.
      Emma s’est blessée à l’œil. Dieu merci, Detlef connaît un assistant médical chez un ophtalmologue et a pu lui obtenir un rendez-vous à court terme.
    • Kein Zweifel, man muss eben Gangster werden. Aber wie? Wie findet man eine Gang und verschafft sich Akzeptanz? — (Emmanuel Carrère, traduit par Claudia Hamm, Limonow, MSB Matthes & Seitz Berlin Verlagsgesellschaft, 2012)
      Aucun doute, ce qu’il faut, c’est devenir des bandits. Mais comment ? Comment trouver une bande et s’en faire accepter ?

Dérivés

modifier

Prononciation

modifier

Étymologie

modifier
Dérivé par préfixation de schaffen.

verschaffen \Prononciation ?\ transitif

  1. Procurer, fournir.
    • Wat verschaft mij het genoegen?
      Qu’est-ce qui me vaut le plaisir ?
    • Zich het recht verschaffen om …
      S’arroger le droit de.
    • Zich toegang verschaffen.
      S’introduire.
    • Zich iets verschaffen.
      Se procurer quelque chose.

Synonymes

modifier

Taux de reconnaissance

modifier
En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,8 % des Flamands,
  • 99,0 % des Néerlandais.

Prononciation

modifier

Références

modifier
  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]