FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Vient du verbe verser

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
versoir versoirs
\vɛʁ.swaʁ\

versoir \vɛʁ.swaʁ\ masculin

  1. Partie d'une charrue, qui prolonge le soc et qui est fixé avec lui au sep, et dont la fonction est de retourner la bande de terre détachée par le soc.
    • Derrière le versoir mille petites haleines fusaient, droites, précises, subtiles ; elles semblaient vouloir monter très haut comme si elles eussent été heureuses d’échapper enfin au poids des mottes et puis elles se rabattaient et finissaient par s’étendre en panaches dormants. — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
    • Plusieurs types de socs, versoirs et autres parties comme les coutres sont disponibles en fonction des conditions spécifiques liées aux sols, pentes et besoins des cultures. — (Willem Hoogmoed, Outils de travail du sol, dans le cours de formation, 4-13 juillet 1994, Niamey, Niger, FAO)
  2. (Plus rare) (Cuisine) Ustensile de cuisine ou d’artisan qui sert à verser un liquide dans des récipients.
    • Les écumoires en cuivre (fig. 140), une grande cuiller ronde, un cassin à bec (fig. 141) pour les gelées, un pochon avec son plat pour les marmelades, un grand versoir pour les calottes (fig. 142); voilà les ustensiles en cuivre. — (Léon Arnou, Manuel du confiseur-liquoriste, 2e édition, Paris : chez J. B. Baillière et fils, 1920, p. 169)

TraductionsModifier