vert bouteille

Voir aussi : vert-bouteille

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De vert et bouteille, car les bouteilles de vin étaient souvent de cette couleur.

Locution adjectivale Modifier

Invariable
vert bouteille
\vɛʁ bu.tɛj\
 
Une bouteille de vin verte.

vert bouteille \vɛʁ bu.tɛj\ masculin et féminin identiques

  1. Qualifie un couleur verte comme celle des bouteilles de vin.
    • La caisse des wagons était vert bouteille, de ce vert triste et mat dont sont peints chez nous les fourgons où les morts voyagent en poste. Ajoutez, pour la gaieté de la chose, les mâts de signaux, zébrés de noir et de blanc, aux couleurs de Prusse, et vous aurez un ensemble assez funèbre, surtout si vous étendez par-dessus tout cela un ciel gris de fer comme l’habit de Kant. La Prusse n’a pas dû produire beaucoup de coloristes, si le reste du pays ressemble à ce que nous avons vu. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 135)
    • Une boiserie, de la couleur de l’enseigne, d’un vert bouteille que le temps avait nuancé d’ocre et de bitume, ménageait, à droite et à gauche, deux vitrines profondes. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Avec un taille-thé, machine originaire du Japon, le duo tranche les cimes des tiges vert bouteille, propulsées dans un grand sac traînant derrière eux. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente, 13 août 2022, page 10)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

Locution nominale Modifier

Invariable
vert bouteille
\vɛʁ bu.tɛj\

vert bouteille \vɛʁ bu.tɛj\ masculin

  1. La couleur verte comme celle des bouteilles de vin.
    • Sa tenue suffisait à prouver qu’il ne pensait point à rendre visite à ses voisins : des bottes de roulier dont les tirants pendaient, une lévite d’un vert bouteille défraîchi, un carnier en bandoulière, et sa fourchetine sous le bras. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chapitre 2, 1910)

TraductionsModifier

PrononciationModifier