NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Déverbal de verzetten « déplacer ».

Nom commun Modifier

verzet \Prononciation ?\ neutre (Indénombrable)

  1. Détente, délassement.
    • Piano spelen is voor hem een verzetje.
      Jouer du piano le détend.
  2. Déplacement.
    • Het verzet van de naald in de naaimachine.
      Le déplacement de l’aiguille dans la machine à coudre.
  3. Résistance.
    • Verzet bieden.
      Résister (à).
    • Lijdelijk verzet.
      Résistance passive.
  4. (Histoire) Résistance.
    • In het verzet gaan.
      Prendre le Maquis.
  5. (Droit) Opposition, recours, contredit.
    • Verzet aantekenen.
      Faire opposition.
    • Verzet afwijzen.
      Débouter de l’opposition, rejeter l’opposition.
    • Verzet toewijzen.
      Accueillir l’opposition.
  6. (Cyclisme) Développement, démultiplication, braquet, changement de vitesse, dérailleur.
    • Naar een hoger verzet schakelen.
      Passer à la vitesse supérieure.

SynonymesModifier

détente
déplacement
résistance
Résistance
opposition
développement

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,1 % des Flamands,
  • 99,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]