FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin vesica de même sens.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vessie vessies
\ve.si\

vessie \ve.si\ féminin

  1. (Anatomie) Organe constitué d’un réservoir membraneux recevant et contenant l’urine.
    • La vessie est située dans le bassin, entre le rectum et l’os pubis.
    • L’urine passe des reins dans la vessie par les uretères et sort de la vessie par l’urètre.
    • Au préalable, il me faut confesser que j’ai une petite vessie. Comment expliquer sinon que la moindre tasse de thé m’envoie sans délai au petit coin et qu’une théière me fasse réitérer la chose à la mesure de sa contenance ? — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 267)
  2. Cet organe tiré du corps de l’animal et desséché.
    • Gonfler une vessie de porc.
    • Chacun tirait de sa poche sa pipe et la vessie de porc pleine de feuilles de tabac hachées à la main et commençait à fumer d’un air de contentement, après une heure et demie de contrainte. — (Louis Hémon, Maria Chapdelaine, J.-A. LeFebvre, Montréal, 1916)
  3. (Médecine) Sorte d’ampoule, de cloque sur la peau.
    • La vessie est une proéminence de l’épiderme, présentant une grande circonférence, ayant une base irrégulière, contenant un fluide séreux et transparent. — (J. Frank, Traité de pathologie interne, 1837, page 250)
  4. (Médecine) Poche de caoutchouc dans laquelle on introduit de la glace et qu’on pose sur un malade, à des fins thérapeutiques.
    • – On va l’opérer ?
      – Je n’en sais rien, on verra, il y a des chances… S’il y avait de la glace au bistrot, en bas, il faudrait lui en mettre sur le ventre, sans attendre, jusqu’à ce que l’ambulance arrive. Je te préviens qu’elles se font attendre, on a le temps de crever… Cours à la pharmacie chercher une vessie
      — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 182)
  5. Poche emplie d'air ou d'eau.
    • Les Utriculaires, plantes qui vivent sous l'eau, sont munies de petites vessies habituellement submergées. Au moment de la floraison, ces outres se remplissent d'air, se font légères, viennent flotter à la surface où elles soutiennent les fleurs, puis de nouveau s'enfoncent et nagent entre deux eaux. — (Édouard Grimard, La Plante: Botanique simplifiée, Paris : Hetzel, 1865, vol.1, page 27)
    • La vieille Mme de Morlaine, qui poussait en cris perçants ses mots d’esprit, vive, éperdue, agitant ses formes monstrueuses comme une nageuse entourée de vessies. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 13)

SynonymesModifier

Ampoule, cloque (3) :

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   vessie figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : beurre.

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • vessie sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • vessie sur le Dico des Ados  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin vesica.

Nom commun Modifier

vessie \Prononciation ?\ féminin

  1. (Anatomie) Vessie.

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier