Français modifier

Étymologie modifier

De vicaire.

Verbe modifier

vicarier \vi.ka.ʁje\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) (Religion) Remplir les fonctions de vicaire.
    • Il vicaria à la campagne jusqu'au mois de Janvier 1692, époque où il fut pourvu de la cure d’Étrépigny et de But, sa succursale. — (Rudolf Charles, Préface de Le testament de Jean Meslier, tome 1, page XXXV, édition R.C. Meijer, 1864)
  2. (Par extension) (Sens figuré) (Vieilli) (Rare) Être réduit à un emploi subalterne.
  3. (Par extension) (Sens figuré) (Vieilli) Aller de ville en ville, pour offrir ses services temporaires, en parlant des musiciens d'église.
    • Perrine prend sa lanterne, descend, ouvre : un jeune homme entre avec elle [Venture], monte, se présente d’un air aisé, et fait à M. le Maître un compliment court et bien tourné, se donnant pour un musicien français que le mauvais état de ses finances forçait de vicarier pour passer son chemin. — (Jean-Jacques Rousseau, ’'Les Confessions, 1782-1789, Livre III)

Traductions modifier

Prononciation modifier

Références modifier