vidéoprotection

Voir aussi : vidéo-protection

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXIe siècle) De protection avec le préfixe vidéo-.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vidéoprotection vidéoprotections
\vi.de.o.pʁɔ.tɛk.sjɔ̃\

vidéoprotection \vi.de.o.pʁɔ.tɛk.sjɔ̃\ féminin

  1. (Néologisme) Vidéosurveillance.
    • Il y a vidéoprotection toutes les fois que sont mise en œuvre au moins une caméra et un moniteur, c’est-à-dire un écran permettant la visualisation des images, même s’ils ne sont pas situés dans le même local, et lorsque les caméras, fixes ou mobiles, fonctionnent de manière permanente ou non, prennent des images, éventuellement de manière séquentielle ou aléatoire, qui peuvent être visionnées, en temps réel ou en différé, sur place ou dans un lieu distant, sur un écran de type télévision ou sur écran d’ordinateur. — (Ministère de l’intérieur, « Notice d’information relative au formulaire CERFA no 13806*03 et 14095*02 — Demande d’autorisation d’un système de vidéoprotection » ; cerfa no 51336#02.)

NotesModifier

L’usage de vidéoprotection permet, selon ceux-la même qui l’ont forgé, d’éviter la connotation négative de vidéosurveillance. C’est précisément pour cette raison qu’il est critiqué par ses détracteurs comme relevant d’une volonté délibérée de masquer la réalité de la surveillance par caméra en la présentant comme une forme de protection, ce qui reste à démontrer, d’après ces détracteurs.
En France, la vidéoprotection s’applique aux systèmes installés dans les endroits publics, tels que les rues, les gares … alors que la vidéosurveillance s’applique aux endroits privés.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier