LatinModifier

ÉtymologieModifier

Issu de l’italique *wijejō[1], qui remonte à l’indo-européen commun *u̯i̯eh₁- « tourner, nouer, lier »[2], duquel procèdent le lituanien výti « enrouler, tresser », le russe вить, vitʹ « tresser » et le sanskrit वयति, vyáyati « il ploie, courbe »[1]. Apparenté aussi à nombre de mots latins comme vitilis « tressé avec des tiges », vitis « vigne », vimen « osier, bois flexible », virga « verge », viria « bracelet », vitta « bandelette », vitex « saule ».

Verbe Modifier

vieō, infinitif : viēre, parfait : ?, supin : viētum \ˈwi.e.oː\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Nouer (avec de l’osier), attacher.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.


DérivésModifier

  • vimen (« baguette flexible (en osier notamment) »)

RéférencesModifier

  • « vieo », dans Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  • [1] Michiel de Vaan, Etymological dictionary of Latin and the other Italic languages, Leyde, Brill, 2008, p. 677.
  • [2] Helmut Rix (dir.), Lexikon der indogermanischen Verben, 2e éd., Wiesbaden, Dr. Ludwig Reichert, 2001, p. 695.