FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français vigorer.

Verbe Modifier

vigorer \vi.ɡɔ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner de la vigueur à.
    • Pour le vigorer, je lui balance un clin d'œil rassurant. — (San-Antonio, Galantine de volaille pour dames frivoles, 2011)
    • Une autre phase succède, de sens opposé : jusqu'alors on avait essayé, par tous les moyens, de vigorer le soleil nécessaire à l’igname et aussi de l'implorer ; dorénavant c'est de pluie que le plant a besoin. — (André Leroi-Gourhan, ‎Jean Poirier, Ethnologie de l'Union française, 1953)
    • Mais nous ne sommes là, Lucrézia et moi, que pour servir votre désir, vous vigorer et vous revigorer afin que vous puissiez aimer autant qu’il vous plaira la douce brebis qui s’offre à vous selon le vœu que vous m’avez confié… — (Roger Mijéma, Les doigts, 1963)
    • Ce noyau spirituel d’un mouvement qui court depuis les marches du Levant jusqu’à l’extrême Maghreb, le renouveau de la religion mahométane, de nos jours si frappant, le vient vigorer, corrigeant une crise de la foi par ailleurs sensible, due sans doute à la contagion de l’Occident, et dont s’inquiètent les maîtres de la pensée orthodoxe. — (Yvonne Pagniez, Françaises du désert (oasis sahariennes), 1952, page 151)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de vigor.

Verbe Modifier

vigorer \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Fortifier, donner de la vigueur.

VariantesModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier