Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIe siècle) De viole et amour, peut-être à cause de la tête de femme aux yeux bandés qui orne traditionnellement l’extrémité du chevillier (« L’Amour est aveugle. »).

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
viole d’amour violes d’amour
\vjɔl d‿a.muʁ\
 
Une viole d’amour.

viole d’amour \vjɔl d‿a.muʁ\ féminin

  1. (Musique) Instrument de musique à cordes frottées, proche de l’alto, généralement muni de 7 cordes jouables et de cordes plus ou moins nombreuses résonnant par sympathie.
    • Ça joue de l’épinette, du hautbois, du [sic] viole d’amour, de l’harpsichord… c’est une famille qu’est très douée… — (Louis-Ferdinand Céline, Version B de “Féérie pour une autre fois”, Gallimard, Paris, 1993)
    • La popularité de la viole d’amour a commencé à croître à partir de la fin du 17ième siècle en Europe en figurant dans certaines œuvres de compositeurs de l’époque tels que : J.S Bach, Antonio Vivaldi ou Joseph Haydn. — (Guillaume Kessler, L’histoire de la viole d’amour, guillaume-kessler.fr, 10 janvier 2016)
    • À vingt ans, il découvrit chez un antiquaire une viole d’amour du XVIIIe siècle qu’il restaura. — (Gisèle Casadesus, Le Jeu de l’amour et du théâtre, Philippe Rey, 2007)

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier