violoneux

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de violon avec le suffixe -eux.

Nom commun Modifier

Singulier et pluriel
violoneux
\vjɔ.lɔ.nø\

violoneux \vjɔ.lɔ.nø\ masculin (pour une femme, on dit : violoneuse) singulier et pluriel identiques

  1. (Musique) Violoniste de campagne ou qui joue dans les rues ou dans d'autres contextes populaires, traditionnels ou folkloriques.
    • Cet homme étrange, énigme vivante, avec sa pâleur et sa maigreur de spectre, semblait fait exprès pour être le violoneux sublime et funèbre d'une gigantesque danse macabre. — (Armand de Pontmartin, « Souvenirs d'enfance, de jeunesse et d'âge mûr », chap. 16, dans Le Correspondant, du 25 novembre 1881, p. 650)
    • C’était la fin du repas. On rangea contre le mur les chaises et les tréteaux, et tandis que les vieux s’installaient sur des bancs, devant la maison, pour causer ou somnoler, le violoneux tira de ses cordes deux sons d’appel et la danse commença. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 61)
    • Un violoneux, quelque part, crincrine un air aigrelet. Le grand portail franchi, notre cavalcade descend vers Addis-Abeba, au milieu d'un flot de courtisans […]. — (Jean d'Esménard, À travers l'empire de Ménélik, page 85, 1947)
    • On descend le cœur joyeux,
      en attendant le violoneux.
      — (La Bottine souriante, "Dans nos vieilles maisons")
  2. (Péjoratif) Violoniste médiocre.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • violoneux sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Violoneux.fr, au sujet des violoneux des régions de France aux XIXe et XXe siècles.

RéférencesModifier