FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
virage virages
\vi.ʁaʒ\
 
Voiture prenant un virage (1).
 
Virages signalés. (2)

virage \vi.ʁaʒ\ masculin

  1. Action de faire tourner un véhicule, un avion, etc.
    • Prendre un bon, un mauvais virage.
  2. Endroit où l’on tourne.
    • Il y a à cet endroit un virage dangereux.
  3. (Figuré) Changement de politique, de dessein, de ligne de pensée.
    • Elle amorce toutefois un virage pour le PLQ, notamment sur la langue. Son ton est juste, et elle trouve ses marques en tant que cheffe de l’opposition officielle. — (Rémi Nadeau, Voici les bulletins de session des élus à l'Assemblée nationale, Le Journal de Québec, 12 décembre 2020)
  4. (Marine) Action de virer de bord.
  5. (Photographie) Opération par laquelle on trempe une épreuve dans une dissolution de sels d’or, de platine, etc., pour lui donner sa couleur et son intensité définitive.
    • Le traitement des papiers à image apparente comporte un virage et un fixage. Ces deux opérations peuvent être effectuées séparément ou, au contraire, être réunies en une seule opération de virage et fixage combinés. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 265)
  6. (Sport) Partie des tribunes d'un stade en arc de cercle.
    • D’énormes fumigènes rouges et une bombe agricole illuminèrent le virage de Boulogne, et différents projectiles fusèrent en direction du terrain sous les cris de : « CRS marseillais ! » Des agents de sécurité couraient dans tous les sens, […]. — (Serguei Dounovetz, Le rap de la Butte-aux-Cailles, Syros (collection Souris noire), 2011, page 16)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier