FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du bas latin viscosus (« englué, enduit de glu, visqueux, gluant »), de viscum (« gui, glu »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin visqueux
\vis.kø\
Féminin visqueuse
\vis.køz\
visqueuses
\vis.køz\

visqueux \vis.kø\ singulier et pluriel identiques

  1. Qui est pâteux, gluant, collant.
    • L’auscultation révèle à gauche des râles crépitants nombreux au centre, muqueux en dessous, gros et gargouillants au bas. À droite des râles crépitants fins dans la moitié inférieure. Jusqu’ici les mouvements respiratoires ont été normaux. Je diagnostique avec assurance une bronchite double sans miliaires et sans hépatisation ; l’expectoration abondante est visqueuse et muqueuse. — Le 14, la malade crache toujours plus ; mais le bas du poumon gauche devient mat, et ses râles consonnants avec résonnance de la voix. Le soir un second frisson. Le 15, la bronchorrhée est purulente et les crachats gros et nummulaires. Abondante transpiration. Dès ce moment, la bronchite entre dans une période de résolution apparente et il se fait un temps d’arrêt. Vers le 26, la fièvre se relève plus vive encore, et la colliquation commence avec les sueurs, la diarrhée et le marasme rapide. — (« Société vaudoise de médecine : Séance du 4 novembre 1869 », in Bulletin de la Société médicale de la Suisse romande, troisième année, Librairie Rouge et Dubois, Éditeurs, Lausanne, 1869)
  2. Qualifie une personne repoussante.
  3. (Chimie, Physique) Qualifie une matière caractérisée par une viscosité considérable.
    • Les branchies se comportent donc dans l'eau un peu comme les poumons dans l'air, à la différence notable que l’eau est un fluide 60 fois plus visqueux et 800 fois plus dense que l’air, avec une concentration en dioxygène bien inférieure ! — (Jean-Sébastien Steyer et Roland Lehoucq, Respirer... comme un poisson dans l'eau, Pour la Science, 19 décembre 2014)
    • Explication : plus l’eau est chaude, moins elle est visqueuse. La viscosité de l’eau n’est pas facile à visualiser, mais c’est exactement le même phénomène que quand vous chauffez du miel ou du caramel, il devient plus mou et ne coule pas de la même façon. — (« Ces Internets qui parlent de tout et de rien », France inter, 18 mars 2021)
    • Lorsque les fluides sont plus visqueux – par exemple de l’huile ou du miel liquide, dix mille fois plus visqueux que l’eau –, il est difficile de créer de la turbulence. — (Édouard Kierlik et Jean-Michel Courty, Mélanger, une opération pas si simple, Pour la Science, 8 juillet 2021)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

visqueux \vis.kø\ masculin

  1. (Sens figuré) Aspects d'une réalité qui sont difficiles à cerner.
    • C'est à la fois artistiquement et scientifiquement qu'un médecin se doit d'approche le malade dans son monde de souffrance, en se servant de la rigueur scientifique, certes, mais en étant capable de jongler avec le visqueux et l'incertain, l'essence même de ce qui fait le mystère humain. — (Jean Désy, L'irrationalité nécessaire, éditions XYZ, page 102)

PrononciationModifier

RéférencesModifier