vitalité

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin vitalitas.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vitalité vitalités
\vi.ta.li.te\

vitalité \vi.ta.li.te\ féminin

  1. Disposition des corps organisés à opérer les mouvements, les actions qui constituent la vie.
    • La vitalité d’un tissu.
  2. Force de vie.
    • Il y avait chez cet homme une grande vitalité.
    • Il est doué d’une vitalité singulière.
    • L’on reste vraiment atterré en présence de pareilles œuvres, et l’on se demande avec inquiétude si la vitalité se retire chaque siècle du monde vieillissant. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne/XIVVoyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • « Eh bien ! ce n’est pas pour demain mon enterrement ! Je vivrai jusqu’à cent ans : il faudra me tuer. » Le docteur P. était perplexe. « Avec elle on ne peut faire aucune prévision : elle a une telle vitalité ! » J’ai rapporté à maman ce dernier mot : « Oui, j’ai de la vitalité ! » a-t-elle constaté avec satisfaction. — (Simone de Beauvoir, Une mort très douce, Gallimard, 1964, Le Livre de Poche, page 102)
  3. (Figuré) Dynamisme.
    • Les petits districts très différents qui se trouvent soudés artificiellement dans le Tarn-et-Garonne retrouveront leur vitalité quand, échappés à un compartimentage mal conçu, ils seront de nouveau mêlés aux vastes divisions provinciales commandées par la nature des choses. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Ma présence lui avait redonné de la vitalité, il doit avoir un faible pour mes fesses, car le voilà qui bande comme un cerf. — (Jean Pierre Bassus, Les rêves érotiques d'une jeune femme, Publibook, 2006, page 78)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier