Voir aussi : Vitrine

Étymologie

modifier
(1836) Altération de verrine ((XIIe siècle) latin populaire vitrinus), d’après vitre.

Nom commun 1

modifier
Singulier Pluriel
vitrine vitrines
\vi.tʁin\
 
Boutique de mode avec des mannequins en vitrines. (1)

vitrine \vi.tʁin\ féminin

  1. Devanture vitrée d’une boutique.
    • Dans toutes les vitrines des photographes, on voyait des rangées entières de portraits qui représentaient un jeune gaillard […] C’était l’illustre assassin de Pantin. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française d’Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • […] et si je n’ai jamais vu de femme plus hideuse, jamais, jamais je ne vis de plus coquette personne. Une toilette, un bijou aperçu à travers des vitrines éblouissantes, la faisaient tomber en pâmoison. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Ils guignaient depuis longtemps, pour leur nouvelle installation […] une petite boutique, en forme de hangar, avec une vitrine d’une seule glace et une unique pièce sur le derrière. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 47 de l’édition de 1921)
    • Ils se les caillaient sur un trottoir entre deux réverbères depuis plus d'une heure, en face d'un restau dont la vitrine s'ornait d'une tête de dragon multicolore et d'un aquarium aux poissons également aussi généreux en couleurs pétantes qu'un « ensemble » de Karine. Pierre Lucas, Police des mœurs, n° 185 : Mi-figue mi-résille, éd. Vauvenargues, 2014, chap. 34
  2. (Par métonymie) (Muséologie) Armoire vitrée, d’une table vitrée, dans laquelle on expose des objets précieux ou fragiles.
    • Les vitrines du musée du Louvre.
    • Lagrange ne souriait plus. Il répondit avec une indifférence maussade que ces objets concernaient un de ses confrères.
      — Ah ! dit madame Martin, ce n’est pas votre vitrine.
      Elle s’apercevait que les savants ne sont pas curieux et qu’il est indiscret de les interroger sur ce qui n’est pas dans leur vitrine. Il est vrai que Lagrange avait fait sa fortune scientifique des pierres tombées du ciel. Cela l’avait amené à considérer les comètes. Mais il était sage. Depuis vingt ans il ne s’occupait plus guère que de dîner en ville.
      — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 102)
  3. (Par extension) (Sens figuré) Ce qui sert à mettre en valeur quelque-chose, le représenter sous son meilleur jour, en faire la publicité.
    • L’Afrique du Nord reste dans le giron de l’État français, et Alger devient à la fois laboratoire et vitrine du vichysme colonial. — (Françoise Taliano-des Garets, Villes et culture sous l'Occupation, Armand Colin, 2012, chapitre 8)
    • Pour les édiles de la ville, l’objectif affiché est bel et bien de transformer cette ancienne zone industrielle en vitrine du Lyon du XXIe siècle. — (Éric Delon, Lyon : Le quartier Confluence, porte du XXIe siècle, Le Monde, 04/05/2011)
    • Le journaliste était déjà le présentateur vedette du journal télévisé d’Antenne 2, de 1976 à 1983. Dès son arrivée à TF1, en 1987, il en devient la vitrine incontestée.— (Raphaëlle Bacqué, Patrick Poivre d’Arvor, Nicolas Hulot, Gérard Louvin… Retour sur l’âge d’or des intouchables de TF1, Le Monde, 19 janvier 2022)
  4. (Sens figuré) (Argot) Visage.
    • Soldats, droit au cœur mais épargnez la vitrine ! — (Frédéric Dard (San-Antonio), Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959, page 96)
    • Vous pouvez toujours vous la maquiller, la vitrine, vous la faire décorer main comme certaines porcelaines, le moment viendra que vous paumerez votre emballage cadeau, mes gueuses, pour trouver le grand calme ossatoire. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Un éléphant ça trompe, Fleuve Noir, 1968)
    • – T’as vu, clama un freluquet façon blouson doré, c’est un pavé qu’il a reçu dans sa vitrine, le p’tit pote. — (Marcel Lebas, Raymond la pente, Association pour la promotion et l’édition de la poésie et de la littérature alsacienne (Promotion et édition), 1967, page 41)

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier
  •   vitrine figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boutique.

Traductions

modifier
Traductions à trier
modifier

Nom commun 2

modifier
Singulier Pluriel
vitrine vitrines
\vi.tʁin\

vitrine \vi.tʁin\ féminin

  1. (Malacologie) Sorte d’escargot.

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • vitrine sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier

Étymologie

modifier
Calque du français vitrine.

Nom commun

modifier

vitrine \Prononciation ?\

  1. (Muséologie) Vitrine.

Prononciation

modifier
  • Sud de l'Angleterre (Royaume-Uni) : écouter « vitrine [Prononciation ?] »

Étymologie

modifier
Calque du français vitrine.

Nom commun

modifier

vitrine \Prononciation ?\

  1. (Muséologie) Vitrine.

Étymologie

modifier
Calque du français vitrine.

Nom commun

modifier

vitrine \Prononciation ?\

  1. (Muséologie) Vitrine.

Taux de reconnaissance

modifier
En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,2 % des Flamands,
  • 98,3 % des Néerlandais.

Références

modifier
  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


Étymologie

modifier
Calque du français vitrine.

Nom commun

modifier

vitrine \Prononciation ?\

  1. (Muséologie) Vitrine.