vocifération

Voir aussi : vociferation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Emprunté au latin vociferatio, dérivé de vociferatum, supin de vocifere.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vocifération vociférations
\vɔ.si.fe.ʁa.sjɔ̃\

vocifération \vɔ.si.fe.ʁa.sjɔ̃\ féminin (S’emploie surtout au pluriel)

  1. Parole accompagnée de clameurs, exprimées avec colère.
    • Nous descendîmes, l’Anglais et moi, dans un autre canot, au milieu des vociférations menaçantes de nos adversaires. — (Arnauld d’Abbadie; « Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie », 1868)
    • Au fond, vers le Louvre, tout bouillonnait ; des flux énormes de foule, puis des reflux soudains ; des regards furieux ; des multitudes qui se disloquaient, se formaient en bandes d'où jaillissaient des vociférations qui crépitaient sur le murmure immense. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, collection « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • L’aviateur, dans l’embrasure des portes, les domine de sa haute taille ; sa bouche, éloquente cavité sous une grosse moustache noire, est distendue par les vociférations qu’il s’époumone à lancer vers ces intrépides serviteurs de la Renommée. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 32 de l’édition de 1921)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier