Étymologie

modifier
(Nom commun 1) (Date à préciser) Dérivé de voguer, avec le suffixe -eur.
(Nom commun 2) (1836) Dérivé de vogue, avec le suffixe -eur.

Nom commun 1

modifier
Singulier Pluriel
vogueur vogueurs
\vɔ.ɡœʁ\

vogueur \vɔ.ɡœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : vogueuse)

  1. (Désuet) Rameur.
    • On dit encore un nageur, un rameur, un vogueur, & en poésie un nocher. — (Étienne Modeste Besançon, Dictionnaire portatif de la campagne, 1786)
  2. (Désuet) (Rare) Ceinture de natation, bouée. Le brevet de cet appareil fut déposé en 1851 par un certain Danduran.
    • L’appareil que l’auteur [Danduran] a mis en usage pour obtenir ce résultat, et auquel il donne le nom de vogueur se compose d’un flotteur, de deux impulseurs, et de deux nageoires. Le flotteur est un gilet que l’on peut revêtir en une seconde. Il est fait de rondelles de liège retenues entre elles par de fortes ficelles, [...]. — (Bulletin de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, Éd. Bouchard-Huzard, 1852)

Traductions

modifier

Nom commun 2

modifier
Singulier Pluriel
vogueur vogueurs
\vɔ.ɡœʁ\

vogueur \vɔ.ɡœʁ\ masculin

  1. (Désuet) (Rhône-Alpes) Jeune homme qui participe à l’organisation d’une vogue (fête patronale ou de quartier).
    • Ainsi parée, la troupe des vogueurs se met en marche, parcourt la ville, musique en tête, précédée de son colonel à cheval et de son drapeau déployé. Puis viennent jeux d’adresse, joûtes, fanfares, sérénades, réjouissances, danses, galops, feux de bengale, etc. etc. — (Ad.Apté, Nouveau guide à Vienne (Isère), 1847, p. 94)
    • Vogueur, s. m. — Nom donné aux jeunes gens qui tiennent la vogue, c'est-à-dire qui, précédés d’un tambour-major, de tambours, d’une musique et d'une cantinière fringante qui s’est fait d'énormes appas, vont offrir, en échange d’une étrenne, une brioche aux bourgeois de la commune, organisent la fête, etc. — (Nizier du Puitspelu (Clair Tisseur), Le littré de la Grand'Côte, 1894)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier