Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Déverbal de voler au vent, mot attribué à Carême (1784-1833), cuisinier et auteur d’ouvrage sur la cuisine, qui remplaça la croute (pâte à foncer) par une pâte feuilletée légère, d’où son nom : « qui vole au vent ».

Nom commun Modifier

 
Un vol-au-vent. (1)

vol-au-vent \vɔlo.vɑ̃\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (Cuisine) Timbale en pâte feuilletée très légère, dont les bords sont assez hauts, pouvant être garnie de poissons, de quenelles, de ris de veau, etc.
    • Vol-au-vent à la financière.
    • Ce pâtissier est renommé pour ses vol-au-vent.
  2. (Cuisine) Plat chaud, constitué d’une telle timbale garnie.
    • La chère y était fine et, cependant, à un prix raisonnable. Il y eut du vol-au-vent, des épinards à la crème, du pintadon rôti. — (Marcel-E. Grancher, 5 de campagne, Éditions Lugdunum, 1937, page 24.)

SynonymesModifier

Timbale de pâte feuilletée (1) :

HyponymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier