Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Verbe dérivé de volatile avec le suffixe -iser → voir voler pour le sens de « dérober ».

Verbe Modifier

volatiliser \vɔ.la.ti.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se volatiliser)

  1. (Didactique) Faire évaporer un corps, le transformer en gaz.
    • L’arsenic se volatilise aisément.
    • Mais alors, l’eau volatilisée par une chaleur ardente avait déposé tout le sel qu’elle contenait en suspension. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
  2. (Pronominal) (Figuré) (Familier) Disparaître.
    • L'ambivalence et le laxisme des autorités de l'État laïque et de la nouvelle intelligentsia séculière ébranlèrent le sécularisme même. Dès l'instant […] où l'influence européenne diminua, la laïcité déclina et son attrait se volatilisa. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.97)
    • Qu’est-il devenu ? Il s’est volatilisé tout d’un coup.
    • Tout le bénéfice de cette affaire s’est volatilisé.
    • Mais oui, Madame (…) Dix billets de mille, hier, volatilisés, soufflés sur la table même du patron. — (Estaunié, Appel route, 1921, p. 177)
  3. (Figuré) Faire disparaître.
    • L’époque du « pouvoir des médias » se termine. Ce pouvoir a non seulement été décrédibilisé, il a aussi été volatilisé par l’excès et la banalité de l’offre. — (Bernard Poulet, La fin des journaux et l’avenir de l’information, Gallimard, 2009, page 102)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier