Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Participe présent de voir. (Vers 980) voiant.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin voyant
\vwa.jɑ̃\

voyants
\vwa.jɑ̃\
Féminin voyante
\vwa.jɑ̃t\
voyantes
\vwa.jɑ̃t\

voyant \vwa.jɑ̃\

  1. Que l’on voit ; qui attire la vue ; éclatant ; manifeste.
    • À l’intérieur de ce wagon je remarque quelques Sarthes de grande et fière mine, drapés de leurs longues robes à couleurs voyantes, sous lesquelles passent les bottes en cuir soutaché. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Les uns écrasent leur pinceau dégouttant de rouge sur le nez d'un souverain, d'autres chamarrent de couleurs voyantes les robes des princesses. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895 - 1923)
    • Il avait endossé pour la circonstance un complet vert — peut-être un peu voyant — et orné sa cravate d'une perle qu'il reluquait sans fausse honte. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
  2. Ostentatoire ; très ou trop visible.
    • La foule aime le style voyant. Il m’eût été loisible de ne pas me retrancher ces pendeloques et ces clinquants qui réussissent chez d’autres et provoquent l’enthousiasme des médiocres connaisseurs, c’est-à-dire de la majorité. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 200.)
    • […] les moniales arborent un voyant costume, une robe blanche serrée par une ceinture de cuir écarlate à la taille, un manteau rouge et un scapulaire couleur de sang portant, brodé en soie bleue, […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. Qui voit.
    • Ô phrénologues ! L’inéducabilité érigée en principe ? quel inhominalisme ! La sublime créature est éducable, voyante et libre, criminelle ou vertueuse à son choix, responsable. — (L.-V. Frédéric Amard, Homme, univers, et Dieu, vol.2, 1844, page 580)
    • Lydie est un peu popote, mais extrêmement gaie, elle n'a jamais été voyante et ne s'est aperçue qu'elle était aveugle qu'à l'âge de huit ans; cela l'avait à la fois surprise et amusée, elle nous a raconté en avoir ri pendant longtemps. — (Patrick Cauvin , « Lydie », dans L'amour aveugle, éditions JC Lattès, 2000)

AntonymesModifier

ComposésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
voyant voyants
\vwa.jɑ̃\
 
Une voyante de carnaval.

voyant \vwa.jɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : voyante)

  1. Celui ou celle qui voit.
    • Qu'on ait interdit à deux aveugles de se marier ensemble « de peur du feu » et parce qu'ils n'auraient pu subvenir à leurs besoins mutuels, on n'y saurait trouver à redire, mais il est permis de regretter que la même interdiction ait été faite à deux voyants , et que les épousailles n'aient été autorisées qu'entre un voyant et une aveugle, un aveugle et une voyante, au risque de perpétuer indéfiniment l'infirmité de l'un des conjoints. — (Léon Le Grand, « Les Quinze-Vingts depuis leur fondation jusqu'à leur translation au faubourg Saint-Antoine (XIIe-XVIIIe siècle) », chap. 8, dans les Mémoires de la Société de l'Histoire de Paris et de l'Ile-de-France, vol. 13-14, Paris : chez H. Champion, 1887, p. 162)
    • L'aveugle, le mal-voyant recrée l'univers qui l’entoure à partir de ses perceptions : celles de l’ouïe, du toucher, de l'odorat. Et ce faisant il apprend au voyant un univers qu 'il ne connaît pas.
      L'œil a une tendance totalitaire, impérialiste. Il asservit les autres sens […].
      — (Pierre Le Clerc, Aveugle, je veux voir! , Les Éditions ouvrières, 1982, p. 128)
  2. Celui, celle qui prétend posséder le don de double vue.
    • On était enclin déjà, je pense, à juger la qualité et la compétence d'un médecin par le prix qu'il fait payer : plus il prend cher, et plus il doit être savant. Ce critérium s'applique encore davantage aux médicastres, aux voyantes et aux charlatans. — (Revue de Saintonge & d'Aunis, 1908, vol.28, page 90)
    • Comme en taromancie, l'inspiration du voyant, ses impressions, les images qui lui viennent tiennent autant à des moyens médiumniques qu'à une très grande conscience des moindres détails et de leur signification. — (Monsieur Perceval, Interpréter les lignes de la main : Guide complet de la chiromancie, Éditions Asap, 2013)
  3. Signal lumineux destiné à être très visible.
    • Un voyant lumineux rouge.
    • Il entend le ronronnement du moteur, ses joues tièdes, un voyant est allumé sur le tableau de bord. — (Céline Curiol, L'ardeur des pierres, Actes Sud, 2012)

TraductionsModifier

Forme de verbe 1 Modifier

Voir la conjugaison du verbe voir
Participe Présent voyant
Passé

voyant \vwa.jɑ̃\

  1. Participe présent de voir.

Forme de verbe 2Modifier

Voir la conjugaison du verbe voyer
Participe Présent voyant
Passé

voyant \vwa.jɑ̃\

  1. Participe présent de voyer.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • voyant sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

Forme de verbe Modifier

Participe Présent voyant
Passé

voyant

  1. Participe présent du verbe veoir.

Variantes orthographiquesModifier