vulnéraire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin vulnerarius (« de blessures »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
vulnéraire vulnéraires
\vyl.ne.ʁɛʁ\

vulnéraire \vyl.ne.ʁɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui guérit les plaies.
    • La sanicle est une de ces plantes autrefois célèbres, comme vulnéraires ; […]. Elle est utile pour déterger les ulcères. — (Chanoine Clavel de St.-Geniez, Traité pratique et expérimental de Botanique, tome 1, page 175, Louis Vivès à Paris, 1855)
    • Au sortir du cimetière, plusieurs assistantes voulaient faire prendre quelque chose à Marie, chez le marchand de vins, pour la remettre : un kirsch ou un vulnéraire, les deux au besoin, il paraît que c’est très bon pour les enfants. — (Léon Frapié, L’orpheline, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 58)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
vulnéraire vulnéraires
\vyl.ne.ʁɛʁ\

vulnéraire \vyl.ne.ʁɛʁ\ masculin

  1. Substance aux propriétés de cicatrisation des plaies.
    1. (En particulier) (Vieilli) Préparation destiné à guérir les plaies.
    2. (En particulier) (Vieilli) Boisson tonique que l’on donne notamment à une personne venant de subir un traumatisme.
      • « On lui a donné un vulnéraire. »
    3. (Familier) Cordial, boisson alcoolisée.
      • [Il] dérobait une grande partie du temps qu’il devait à ses maîtres à chercher la composition d’un nouveau vulnéraire supérieur, auquel il voulait donner son nom. — (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème, 1848)
      • « Garçon !… un vulnéraire ! » — (Alphonse Allais)

DérivésModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
vulnéraire vulnéraires
\vyl.ne.ʁɛʁ\

vulnéraire \vyl.ne.ʁɛʁ\ féminin

  1. (Botanique) Anthyllide vulnéraire.

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier