FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’arabe والله, wallāh (« pardieu »).

Interjection Modifier

wallah \wa.la\ ou \wal.la\ invariable

  1. (Islam) Par Allah.
  2. (Populaire) Renforcement du caractère impérieux d’une déclaration, sans référence au divin.
    • La tête de ouam wallah
      Même sous marijuana pour rien j’deviendrais l’mari d’Loana
      — (Seth Gueko, « Marche funèbre », sur la mixtape Drive-by en caravane, 2008)
    • Face aux différentes sommations faites aux musulmans de condamner les meurtres commis par l’EI, les réseaux sociaux ont réagi avec humour en lançant une campagne "Wallah c’est pas moi", réplique de la campagne "Not in my name". — (« La campagne "Wallah c'est pas moi" », billet posté sur le site oumma.com le 29 septembre 2014)
    • — Sérieux, wallah, en plus ils ont blessé le petit karlouche de chez nous, meskin il a quinze ans, tu sais quoi, sa mère, elle est en train de péter les plombs. — (François Darietto, Rezo, BoD/Books on Demand, 2019, chap. 7)

VariantesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier