FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Interjection), (nom commun 1) et (nom commun 2) (Date à préciser) Le mot Wesh (« hé ! alors ! salut ! ») vient de l’expression wesh rak (« comment vas-tu ? ») dont il est difficile de dire s’il vient de l’arabe algérien, arabe marocain et arabe tunisien, issue du mot ach (« quoi ? ») en langues berbères[1]. À noter que dans certains dialectes arabes machrekiens on retrouve une forme semblable esh qui peut se traduire par « qu'est ce que ». Référence nécessaire
(Nom commun 3) (Date à préciser) De l’anglais Référence nécessaire, lui-même issu d'une langue du Pakistan, avec le sens de division. Référence nécessaire

Interjection Modifier

Invariable
wesh
\wɛʃ\

wesh \wɛʃ\ invariable

  1. (Argot) Salutation amicale.
    • « Wesh Doe ! Alors la grosse tête, comme ça, on n’est qu’à un point du brevet ! Wesh ! Comment t’as fait ? Wesh ! T’as pas quatre-vingt-dix points à me filer ? Wesh ! » — (John Golda, C’est l’histoire de nos vies, page 44, Éditions Le Manuscrit, 2005)
    • […] il n’y avait plus un sou dans le coffre, mais juste une lettre. Une jolie lettre qui disait, texto : « Wesh, fallait pas me virer. Tu vois à quoi ça sert de connaître des serruriers. […] ». — (Stanislas de Haldat, Le Paris des Parisiens, Stock, 2014)
  2. (Argot) Marquant une exclamation.
    • « T’as vu les parcmètres qu’ils sont en train de défoncer et tout ça là wesh… ! C’est pas que j’suis raciste mais franchement… woulah (j’te jure) c’est chaud ! » — (Sophie Duchesne, L’identité européenne, entre science politique et science fiction, page 124, L’Harmattan, 2010)
    • Wesh, il est où mon bif cousin ?
      Joue, tu vas t'faire guéflin !
      — (Mac Tyer, Universal Soldat, We Made It, 2012)

NotesModifier

L’usage de cette interjection est un fort marqueur social dans la jeune génération.

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
wesh weshs
\wɛʃ\

wesh \wɛʃ\ masculin et féminin identiques

  1. (Par extension) (Péjoratif) Individu qui emploie cette interjection en toute occasion.
    • Je ne remercie pas, tous ces connards de wesh, tous ces connards d’homophobes, tous ces intolérants qui payent leur fils 3000€ pour abandonner, un temps, leur vraie sexualité. — (Noirot Lénaïc, Éros et Thanatos, BoD/Books on Demand, 2008, page 51)
    • À presque 65 ans, il en avait vu d’autres et le petit wesh à casquette qui le braquait avec son flingue d'alarme allait s’en rendre compte fissa. — (Mathieu Janin, Moi, président, Le Serpent à plumes, 2016)
    • Tandis qu’un grand wesh efflanqué et coiffé d’une casquette nous apporta du « buisson rouge » fumant avec un petit pot de miel et deux verres, je me demandai sur quelle base il était possible de mesurer une telle différence entre les deux candidats, […]. — (Caroline Hoctan, Dans l'existence de cette vie-là, Fayard, 2016)
    • Je stoppe donc et tends l’oreille :
      Voix de wesh à casquette :
      — Vas-y fouille la vieille, gros !
      Voix d’homme à l’accent maghrébin, la soixantaine :
      — Mais arrêtez, à la fin, laissez ma femme tranquille. Vous entendez ?
      — (Ben Orton, Dari Valko : Tranquille le chat !, Éditions Létales, 2014)
    • J’ai déjà discuté avec des weshs dans les TEC, par exemple, bah j’ai été vachement surpris. Les gars intelligents, avec un discours construit et tout, drôles : c’est carrément un rôle, leur weshitude. — (Herbert de Vaucanson, dans Les nouveau bogoss lolilol /phénomène flashy-poney-stéroïd, sur le FORUM HardWare.fr, le 19 août 2010)
    • Bon je vais faire simple. je chauffe une jeune wesh afin qu’elle m’envoie une photo d’elle en petite tenue. Hors[sic] elle m’envoie cette image d’elle. — (Noelogue, sur le forum Starfoulah la décadence orientale en une image, sur le site Jeuxvideo.com (www.jeuxvideo.com), 9 août 2015)

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
wesh weshs
\wɛʃ\

wesh \wɛʃ\ masculin

  1. (Plus rare) (Péjoratif) Langage parlé par ces individus ; parler wesh-wesh.
    • Elle rétorque que Poney Express […] aura surtout besoin d’experts en coutumes locales. Il faut savoir parler le wesh et accompagner benoîtement des médecins jusque chez leurs patients. D’autres professions figurent sur le business plan, mais pas les huissiers, pour l’instant. — (Yves Bourdillon, Souriez, vous êtes ruiné, Éditions du Rocher 2016, page 447)
    • Louca – Ouais, eh nan mais avant je suis parti sur un forum français, et genre y’avais des française elle parlait le wesh, mais c’était incompréhensible ! Genre elle disait des truck "Hawn il ma défonser se batard!" — (Ta fiction no 1 Sur les One Direction, chapitre 7 : Soirée VIP, sur fiction-onedirections.skyrock.com, le 17 avril 2012, mise à jour le 17 novembre 2012)
    • Au collège, l’adaptation est aussi difficile. Pas le même accent, pas les mêmes codes : « J’avais peur de ne pas me faire comprendre. Le “wesh” de banlieue, le verlan, je n’étais pas habitué. » — (Sylvia Zappi, La Maison des vulnérables, éd. du Seuil: coll. Raconter la vie, 2016, chap. 12)

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
wesh weshs
\wɛʃ\

wesh \wɛʃ\ masculin

  1. (Histoire) (Rare) Ancien système de répartition des terres de certaines tribus du Pakistan.
    • Les Yousafzai divisaient les terres entre les hommes de la tribu. C’était un système particulier appelé wesh, selon lequel tous les dix ans, toutes les familles changeaient de village et où les terres du nouveau village étaient réparties entre les hommes de la famille, afin que chacun puisse travailler des terres tantôt fertiles, tantôt mauvaises, dans l’espoir de préserver l’unité des clans rivaux. — (Malala Yousafzai, avec la collaboration de ‎Christina Lamb, Moi, Malala, je lutte pour l’éducation et je résiste aux talibans, éd. Calmann-Lévy, 2013)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • wesh sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. Afrique magazine, no 269 à 274, page 59, éditions Jeune Afrique, 2008