Voir aussi : Wind

AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

wind

  1. Vent.

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom, Verbe 1) De l’anglo-saxon wind.
(Verb 2) De l’anglo-saxon windan.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
wind
\ˈwɪnd\
winds
\ˈwɪndz\

wind \ˈwɪnd\

  1. Vent.

DérivésModifier

Verbe 1 Modifier

Temps Forme
Infinitif to wind
\ˈwɪnd\
Présent simple,
3e pers. sing.
winds
\ˈwɪndz\
Prétérit winded
\ˈwɪn.dɪd\
Participe passé winded
\ˈwɪn.dɪd\
Participe présent winding
\ˈwɪn.dɪŋ\
voir conjugaison anglaise

wind \ˈwɪnd\

  1. (Musique) Souffler dans un instrument à vent.

Verbe 2Modifier

Temps Forme
Infinitif to wind
\ˈwaɪnd\
Présent simple,
3e pers. sing.
winds
\ˈwaɪndz\
Prétérit wound
\ˈwaʊnd\
Participe passé wound
\ˈwaʊnd\
Participe présent winding
\ˈwaɪn.dɪŋ\
voir conjugaison anglaise

wind \ˈwaɪnd\

  1. Enrouler.

DérivésModifier

PrononciationModifier

Nom, Verbe 1 :

Verbe 2 :

Voir aussiModifier

  • wind sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

Anglo-saxonModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

wind

  1. Vent.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin ventus.

Nom commun Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom wind winden
Diminutif windje windjes

wind \Prononciation ?\ masculin

  1. Vent.
    • uit de wind zitten
      être à l’abri du vent
    • met de wind achter
      avec le vent en poupe, (Navigation) au portant

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,7 % des Flamands,
  • 100,0 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]