Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1878) Du nom du village suédois d’Ytterby, où était extrait la gadolinite, minerai dans lequel l’ytterbium a été identifié.
Le 22 octobre 1878, le chimiste suisse Jean Charles Galissard de Marignac rapporta avoir divisé la terbine (terre de terbium) en deux nouvelles « terres », la terbine proprement dite et l’ytterbine, d’où l’ytterbium. L’ytterbium de Marignac sera divisé par le Suédois Lars Fredrik Nilson en 1879 en scandine (d’où le scandium) et une nouvelle ytterbine. En 1907, cette dernière sera divisée à nouveau par le Français Georges Urbain et, simultanément, par l’Autrichien Carl Auer von Welsbach. Urbain nomma ces éléments néo-ytterbium (symbole Ny) et lutécium (von Welsbach les nomma aldébaranium et cassiopéïum). Le nom d’ytterbium ne sera ré-assigné à l’élément qu’en 1925.
«

En 1878, Marignac isola de la terre erbine, qu’on connaissait déjà, une nouvelle terre incolore, d’une basicité légèrement plus élevée que l’autre, et que l’on dénomma ytterbium. En 1905, Auer von Welsbach constata, au cours de ses recherches systématiques sur la décomposition des terres rares, que l’ytterbium était un mélange de deux éléments, pour lesquels il indiqua un procédé de séparation. En 1907, le même savant donna le spectre lumineux des deux constituants, auquels reviennent, d’après les recherches ultérieures de Friman, faites au laboratoire de M. Siegbahn, les nombres atomiques 70 et 71, et proposa qu’on les nommât aldébaranium et cassiopéïum. La communication de ces résultats suivit de près celle d’Urbain, qui annonça des resultats analogues et qui proposa les noms de néo-ytterbium et lutécium.

»

— (George de Hevesy, Recherches sur les propriétés du hafnium, Bianco Lunos Bogtrykkeri, Copenhague (DK), 1925 → lire en ligne)

Nom commun Modifier

 
Le ytterbium (1) dans le tableau périodique des éléments.
 
Échantillon d’ytterbium. (2)

ytterbium \i.tɛʁ.bjɔm\ masculin singulier

  1. (Chimie) (Indénombrable) Élément chimique de numéro atomique 70 et de symbole Yb qui fait partie de la série chimique des lanthanides et des terres rares.
    • L’ytterbium, comme tous les lanthanides, est une terre rare.
  2. (Chimie) (Indénombrable) Métal pur de cet élément, gris-argenté, malléable, ductile.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

HyperonymesModifier

Élément chimique (1) 
Métal (2) 

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • ytterbium sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de Ytterby (ville de Suède) et du suffixe -ium).

Nom commun Modifier

Indénombrable
ytterbium
\ɪ.ˈtɝ.bi.əm\
ou \ɪ.ˈtɜː.bɪəm\
 
Ytterbium in the periodic table.
 
Ytterbium.

ytterbium \ɪ.ˈtɝ.bi.əm\ (États-Unis), \ɪ.ˈtɜː.bɪəm\ (Royaume-Uni)

  1. (Chimie) (nomenclature UICPA) (Indénombrable) Ytterbium (l’élément chimique Yb).

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Voir aussiModifier

  • ytterbium sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

SuédoisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

ytterbium \Prononciation ?\ neutre

  1. (Chimie) Ytterbium.