Étymologie

modifier
Locution composée de zone, de et rupture.

Locution nominale

modifier
Singulier Pluriel
zone de rupture zones de rupture
\zon də ʁyp.tyʁ\

zone de rupture \zon də ʁyp.tyʁ\ féminin

  1. (Mécanique) Zone où la rupture se produit, ou peut se produire.
    • Fissuration progressive (fatigue) : sollicitations répétées de service. Deux zones de rupture distinctes:
      • Une zone à grain fin, la zone de fatigue
      • Une zone à grain grossier, la zone de rupture finale (aspect comparable à celui des ruptures brutales).
      — (Stéphane Otin, Mécanique et matériaux - Analyse de défaillances, BEA - Bureau d'Enquêtes et d'Analyses pour la sécurité de l’aviation civile, 2015 → lire en ligne)
    • Avalanche. Processus au cours duquel de la neige ou de la glace détachée soudainement dans une zone de rupture dévale rapidement le long d’une trajectoire sous la forme d’une masse en glissement (avalanche coulante) ou d’un mélange tourbillonnant de neige et d’air (avalanche poudreuse), puis s’arrête dans une zone dite de dépôt. — (Guide pratique pour l’utilisation de systèmes de préalerte dans le domaine des dangers naturels gravitationnels, Confédération suisse, Office fédéral de la protection de la population OFPP, 2015 → lire en ligne)
    • Selon cette théorie, les contraintes déforment élastiquement la croûte de part et d'autre de la faille, provoquant le déplacement asismique des deux blocs séparés par cette zone de rupture potentielle (la faille est alors inactive ou bloquée, et prend du retard par rapport à celles qui l'entourent, le séisme lui permettant de rattraper ce retard selon le rythme de son fonctionnement conçu comme régulier). — (Séisme)
  2. (Mécanique, Sécurité, Technique) Zone frangible sur une pièce ou structure, à « rupture programmée », destinée à défaillir en premier, de manière contrôlée, afin de limiter le danger ou les conséquences de cette défaillance.
    • Les orifices de sortie des soupapes de sûreté et des soupapes de surpression doivent être disposés de façon qu’un échappement de gaz ne provoque aucun danger. Dans le cas contraire, il faut installer une autre conduite de décharge. Cette conduite doit présenter une zone de rupture et doit être protégée de l’entrée d’eau et de salissures. — (Confédération suisse, Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail CFST, Directive relative aux gaz liquéfiés n° 6517, 6.12.2017 → lire en ligne)

Quasi-synonymes

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier