Dernière modification le 28 décembre 2014, à 16:34

sidaïque

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1986) Forgé par Guillaume Faye, journaliste et écrivain d’extrême droite, puis popularisé par plusieurs personnalités du Front national, dont son ancien président Jean-Marie Le Pen. Sa construction s’appuie sur l’acronyme français SIDA et un rapprochement à connotation antisémite avec « judaïque ». Le Commissariat général de la langue française a de son côté recommandé l’usage du terme sidéen, tandis que d’autres lui ont préféré le terme sidatique [1].

AdjectifModifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
sidaïque sidaïques
/si.da.ik/

sidaïque /si.da.ik/

  1. (Familier) Qui concerne le sida.

Nom communModifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
sidaïque sidaïques
/si.da.ik/

sidaïque /si.da.ik/ masculin et féminin identiques

  1. Personne affectée par le sida.
    • En revanche, je crois que le « sidaïque » – si vous voulez, j’emploie ce mot-là, c’est un néologisme, il n’est pas très beau mais je n’en connais pas d’autre –, celui-là, il faut bien le dire, est contagieux par sa transpiration, ses larmes, sa salive, son contact. C’est un[sic] espèce de lépreux, si vous voulez. (Jean-Marie Le Pen, Antenne 2, L’Heure de vérité, 6 mai 1987, 03:31)

Note :

Ne pas confondre avec séropositif.

SynonymesModifier

RéférencesModifier

  • [1] Maurice Tournier, « Sidaïque. Philologie ou analogie ? », dans Mots, no 17, 1988, 17, p. 231-233