Français modifier

Étymologie modifier

Du latin Canens (« chantante. »)

Nom propre modifier

Canente \Prononciation ?\ féminin

  1. (Mythologie) Nymphe fille de Janus, épouse de Picus.
    • CANENTE. s. f. C’est le nom d’une Nymphe que la Mythologie nous apprend avoir été l’épouse de Picus, Roi de Laurentum en Italie, que l’enchanteresse Circé changea en Pivert. Elle étoit fille de Janus & de Vénilie. Canente, qui l’aimoit tendrement, en mourut de douleur, & laissa son nom, dit Ovide, au lieu où elle expira. Elle avoit tiré son nom de la douceur de sa voix. — (« CANENTE », dans [Jésuites de] Trévoux, Dictionnaire universel françois et latin, 1704–1771 → consulter cet ouvrage)
    • …mais une seule nymphe eut son amour ; c’était la fille le Janus au double visage, et de Vénilia, qui lui avait donné la vie sur le mont Palatin. À peine sortie de l’adolescence, elle choisit, parmi tous ses amants, Picus pour son époux. Son admirable beauté était encore moins admirable que sa voix, et ses chants lui avaient fait donner le nom de Canente : ils animaient les bois et les rochers, apprivoisaient les animaux féroces, suspendaient le cours des grands fleuves, et fixaient le vol errant des oiseaux. — (Ovide, Les Métamorphoses)

Traductions modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier