Ouvrir le menu principal

Bienvenue


Exemple d’entrée

Français

espéranto

Étymologie

D’abord appelée lingvo internacia (« langue internationale »), cette langue prit peu à peu le nom d’« Esperanto » (en allemand, adapté en français en ajoutant un accent aigu sur le second e) lorsque son initiateur Ludwik Lejzer Zamenhof utilisa le pseudonyme de Doktoro Esperanto (« Docteur qui espère ») avec lequel il signa le premier livre expliquant les bases de cette langue internationale.

Nom commun

Symbole du jubilé de l’espéranto (1).

espéranto \ɛs.pe.ʁɑ̃.to\ masculin

  1. (Au singulier) Langue construite internationale la plus répandue, initiée par Ludwik Lejzer Zamenhof dans le but de résoudre les problèmes de communication entre les peuples.
    • Comme l’écrivait en 1889 Léopold Eistein, un volapükiste allemand passé à l’Esperanto dès l’apparition de cette langue, le progrès de l’humanité est jalonné par sept inventions qui devraient être considérées comme les sept merveilles du Monde, et qui sont : écrire, imprimer, sténographier, […]. — (Gaston Moch, La langue internationale « Esperanto », n° 134 de Pages libres, éd. E. Payen, 25 juillet 1903, p. 76)
    • Sigismond du Ferrus, après avoir cru à l’espéranto, à l’Atlantide, au grand sympathique, au tunnel sous la Manche, au Masque de Fer, à la divination par les nombres, au lavage des sables aurifères de l’Ariège et au reboisement du Sahara, croyait maintenant à la photographie en couleurs. — (Paul Morand, Le Bazar de la charité)
    • Il y a des gens qui savent ce qu’est l’espéranto, mais ils sont assez rares, et ceux qui savent exactement ce que c’est, ils sont encore plus rares. — (Axel Rousseau, Tout va bien, 28 juin 2006)
  2. (Par extension) Peut désigner toute technique permettant ou promettant de faciliter les échanges entre des entités qui se comprennent difficilement.
    • XML est un espéranto informatique.
    • Le puzzle se révèle plus cosmopolite que jamais, langue des langues, sorte d’espéranto miraculeux dans un monde que guette l’incommunicabilité. — (Antoine Bello, Éloge de la pièce manquante, 1998 ; édition Folio, 2008, p. 106)
Lire la page espéranto en entier

Présentation du projet

Présentation du projet

Le Wiktionnaire est un dictionnaire francophone (écrit en français), libre et gratuit, uniquement descriptif (non normatif), que chacun peut construire et qui décrit les mots, locutions, sigles, préfixes, suffixes, proverbes… de toutes les langues ainsi que les symboles et les caractères. Les pages correspondent donc à des graphies (forme écrite).

La page d’une graphie comporte une section pour chacune des langues dans lesquelles elle existe. Chacune de ces sections contient :

  • l’étymologie, les différents sens, des exemples et citations (exemple : trémie) ;
  • la ou les prononciations (exemple : obvious) ;
  • des antonymes et des synonymes, entre autres (exemple : nord) ;
  • des conjugaisons et déclinaisons (exemple : Annexe:Conjugaison en hindi) ;
  • des traductions vers les autres langues (exemple : bonjour) ;
  • des mots appartenant à un domaine commun (exemple : Thésaurus:bâton/français).

De plus, toute personne peut également, sans même devoir se créer un compte :

  • ajouter des mots manquants, des traductions, des étymologies (sans enfreindre le droit d’auteur) ;
  • corriger facilement les erreurs éventuelles ;
  • discuter sur une définition ou une prononciation ;
  • participer à la vie communautaire ;
  • proposer des améliorations.

Communauté‎

Communauté

Le Wiktionnaire possède une communauté accueillante de contributeurs et contributrices, prête à vous aider. Vous pouvez, par exemple :

Oui, même sans s’inscrire, c’est possible !

Cependant, vous pouvez en quelques clics vous créer un compte et les personnes plus expérimentées du Wiktionnaire vous prendront alors en charge et répondront à vos questions si nécessaire. À tout de suite ! Clin d’œil

Lire dans une autre langue