Ouvrir le menu principal

Bienvenue


Exemple d’entrée

Français

schmilblick

Étymologie

(1950) Mot inventé par Pierre Dac pour désigner un appareil ne servant à rien du tout. En 1969, ce mot est repris par Guy Lux comme titre d’un jeu radiophonique. Il est ensuite repris en 1976 dans un sketch de Coluche.

Nom commun

schmilblick \ʃmil.blik\ masculin

  1. (à l’origine) Appareil invraisemblable ne servant à rien du tout.
    • Le Schmilblick des frères Fauderche est, il convient de le souligner, rigoureusement intégral, c'est-à-dire qu'il peut à la fois servir de Schmilblick d'intérieur, grâce à la taille réduite de ses gorgomoches, et de Schmilblick de campagne grâce à sa mostoblase et à ses deux glotosifres qui lui permettent ainsi d'urnapouiller les istioplocks même par les plus basses températures.
  2. (après 1969) Chose, objet à deviner par des questions auxquelles on ne répond que par oui ou par non.
  3. (Par extension) Quelque chose de difficile à décrire ou à cerner, un machin.
    • En musique, Léo avait créé pour sa sœur un « Schmilblick sonore ». De loin cela ressemblait à une création de Giacometti. — (Albert Moyne, L’Autre Adolescence, L’Harmattan, 2004, page 110)
    • […] surgit une description qui évoque, non moins irrésistiblement, des oranges bleues ou un schmilblick pistache. — (Jean Sendy, Les Dieu nous sont nés, Grasset, 1966, page 68)
  4. (Populaire) Sujet de discussion.
    • J’ai peur d’être tuée. On pourrait me demander : savez-vous si cette peur est antérieure à l’inceste ? Et là, je peux répondre : oui, elle est antérieure. Là, le schmilblick avance. — (Christine Angot, La peur du lendemain, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 2000, page 8.)

Synonymes

schmilblick figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bidule, truc, machin.

Dérivés

Lire la page schmilblick en entier

Présentation du projet

Présentation du projet

Le Wiktionnaire est un dictionnaire francophone (écrit en français), libre et gratuit, uniquement descriptif (non normatif), que chacun peut construire et qui décrit les mots, locutions, sigles, préfixes, suffixes, proverbes… de toutes les langues ainsi que les symboles et les caractères. Les pages correspondent donc à des graphies (forme écrite).

La page d’une graphie comporte une section pour chacune des langues dans lesquelles elle existe. Chacune de ces sections contient :

  • l’étymologie, les différents sens, des exemples et citations (exemple : trémie) ;
  • la ou les prononciations (exemple : obvious) ;
  • des antonymes et des synonymes, entre autres (exemple : nord) ;
  • des conjugaisons et déclinaisons (exemple : Annexe:Conjugaison en hindi) ;
  • des traductions vers les autres langues (exemple : bonjour) ;
  • des mots appartenant à un domaine commun (exemple : Thésaurus:bâton/français).

De plus, toute personne peut également, sans même devoir se créer un compte :

  • ajouter des mots manquants, des traductions, des étymologies (sans enfreindre le droit d’auteur) ;
  • corriger facilement les erreurs éventuelles ;
  • discuter sur une définition ou une prononciation ;
  • participer à la vie communautaire ;
  • proposer des améliorations.

Communauté‎

Communauté

Le Wiktionnaire possède une communauté accueillante de contributeurs et contributrices, prête à vous aider. Vous pouvez, par exemple :

Oui, même sans s’inscrire, c’est possible !

Cependant, vous pouvez en quelques clics vous créer un compte et les personnes plus expérimentées du Wiktionnaire vous prendront alors en charge et répondront à vos questions si nécessaire. À tout de suite ! Clin d’œil

Langue