Ouvrir le menu principal

Wiktionnaire β

Exemple d’entrée

Français

que

Étymologie

(Conjonction 1) Du latin quia, qui exprime la cause.
(Conjonction 2) Du latin quam.

Conjonction 1

que \kə\ conjonction de subordination

  1. Complémenteur pour nominaliser une phrase.
  2. Subordinatif de sens général permettant d’introduire et associer une clause conditionnelle, causale ou déclenchante (voire plusieurs) à celle affirmant la réalisation d’un ou plusieurs effets.
    1. La clause subordonnante qu’il introduit se conjugue alors au subjonctif, respectivement présent ou passé, alors que la clause subordonnée causée ou déclenchée (employant un sujet distinct) se conjugue alors respectivement à l’indicatif (le plus souvent au futur simple ou antérieur) ou au conditionnel (présent ou passé).
      • Que nous gagnions ou pas, j’aurai eu ma commission.
    2. Si la clause conditionnelle, causale introduite par que est employée comme subordonnée d’une clause principale impersonnelle ou directement comme sujet impersonnel de la clause principale, elle se met au subjonctif (présent ou passé, selon qu’elle s'est effectivement réalisée ou non) ; la clause principale se conjugue à l’indicatif ou au conditionnel.
  3. Remplace une autre conjonction pour éviter la répétition, lorsque plusieurs subordonnées introduites par la même conjonction sont coordonnées ou juxtaposées (cette substitution est facultative, bien que très fréquente).
    • Si c’est une vérité et que je l’aie méconnue […] — (Paul bourget, Le Tribun, page 234)
  4. Utilisé en conjonction avec un autre terme (souvent une préposition) pour former une conjonction de subordination.
  5. (Littéraire) Efface une dislocation et réintègre un thème dans une phrase.
    • C’est une belle fleur que la rose. (← C’est une belle fleur, la rose.)

Conjonction 2

que \kə\ comparatif

  1. Signifie un critère de comparaison.

Adverbe

que \kə\

  1. Exclamatif.
Lire la page que en entier

Présentation du projet

Présentation du projet

Le Wiktionnaire est un dictionnaire francophone (écrit en français), libre et gratuit, uniquement descriptif (non normatif), que chacun peut construire et qui décrit les mots, locutions, sigles, préfixes, suffixes, proverbes… de toutes les langues ainsi que les symboles et les caractères. Les pages correspondent donc à des graphies (forme écrite).

La page d’une graphie comporte une section pour chacune des langues dans lesquelles elle existe. Chacune de ces sections contient :

  • l’étymologie, les différents sens, des exemples et citations (exemple : trémie) ;
  • la ou les prononciations (exemple : obvious) ;
  • des antonymes et des synonymes, entre autres (exemple : nord) ;
  • des conjugaisons et déclinaisons (exemple : Annexe:Conjugaison en hindi) ;
  • des traductions vers les autres langues (exemple : bonjour) ;
  • des mots appartenant à un domaine commun (exemple : Thésaurus:bâton/français).

De plus, toute personne peut également, sans même devoir se créer un compte :

  • ajouter des mots manquants, des traductions, des étymologies (sans enfreindre le droit d’auteur) ;
  • corriger facilement les erreurs éventuelles ;
  • discuter sur une définition ou une prononciation ;
  • participer à la vie communautaire ;
  • proposer des améliorations.

Communauté‎

Communauté

Le Wiktionnaire possède une communauté de contributeurs accueillante, prête à vous aider. Vous pouvez, par exemple :

Oui, même sans s’inscrire, c’est possible !

Cependant, vous pouvez en quelques clics vous créer un compte et les contributeurs plus expérimentés du Wiktionnaire vous prendront alors en charge et répondront à vos questions si nécessaire. À tout de suite ! Clin d’œil

Lire dans une autre langue