Voir aussi : măcriș

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien Μακρις, Makris (« Grande île »).

Nom propre Modifier

Cas Singulier
Nominatif Macris
Vocatif Macris
Accusatif Macridem
Génitif Macridis
Datif Macridī
Ablatif Macridĕ

Macris \Prononciation ?\ féminin

  1. (Géographie) Île voisine de la Lycie.
    • in Lycio autem mari Idyris, Telendos, Attelebussa, Cypriae tres steriles et Dionysia, prius Charaeta dicta, dein contra Tauri promunturium pestiferae navigantibus Chelidoniae totidem, ab iss cum oppido Leucolla, Pactyae, Lasia, Nymphais, Macris, Megista, cuius civitas interiit. multae deinde ignobiles, sed contra Chimaeram Dolichiste, Choerogylion, Crambusa, Rhoge, Xenagora VIII, Daedalon duae, Cryeon tres, Strongyle et contra Sidyma Antiochi Glaucumque versus amnem Lagusa, Macris, Didymae, Helbo, Scope, Aspis et, in qua oppidum interiit, Telandria proximaque Cauno Rhodusa. — (Pline, Naturalis Historia)
      Dans la mer de Lycie les îles Illyris, Telendos, Attelebussa; trois îles Cypriennes stériles; Dionysia, appelée auparavant Carétha; puis, en face du promontoire du Taurus, les trois îles Chélidoniennes, funestes aux navigateurs ; plus loin, Leucolla, avec une ville; les îles Pactyennes, Lasia, Nymphaïs, Macris, Mégista, dont la ville n'existe plus; puis beaucoup d'îles sans nom ; mais en face du mont de la Chimère, Dolichiste, Chirogylium, Crambussa, Rhoge, Enagora, de 8.000 pas de tour, deux îles des Dédaliens, trois îles des Cryéens, Strongyle; en face de Sidyma, l'île d'Antiochus, et vers le fleuve Glaucus (v, 29) Lagusa, Macris, les Didymes, Helbo, Scope, Aspis, Telandria, dont la ville a péri, et Rhodussa, la plus voisine de Caunus. — (traduction)
  2. Ancien nom d’Eubée, d’Icarie et de Chios.

Apparentés étymologiquesModifier

RéférencesModifier