Utilisateur:Supreme assis/''son plein'' contre ''leur plein''

Argumentation en faveur du sonore

Le «son» du tambourModifier

  1. Un tambour sonne :
    • Lorsque le son est sourd indiquant que l’on est en présence d’un faux-toit, d’un placage, qu’un banc du toit s’est affaissé, formant un vide, on utilise aussi l’expression « ca sonne le tambour ». — (Jean-Louis Tornatore, Le charbon et ses hommes, Université de Metz, p. 421 : CHANTER)

tambour et battreModifier

  1. A la pointe du jour, les gardes battent le réveil à l’heure désignée par le commandant en chef et font la prière. — (Ordonnance sur le grandes manœuvres de l’armée prussienne, 1868, page 75)
  2. tambour battant