Voir aussi : Arcadien

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Dérivé de Arcadie avec le suffixe -en.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin arcadien
\aʁ.ka.djɛ̃\
arcadiens
\aʁ.ka.djɛ̃\
Féminin arcadienne
\aʁ.ka.djɛn\
arcadiennes
\aʁ.ka.djɛn\

arcadien \aʁ.ka.djɛ̃\

  1. (Géographie, Histoire) Relatif à l’Arcadie.
    • Ce berger n’avait rien d’arcadien dans son accoutrement, ni de bucolique dans son attitude. Ce n’était pas Daphnis, Amyntas, Tityre, Lycidas ou Mélibée. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 1-16)
    • Au début des années historiques, plusieurs sites arcadiens se sont unifiés en constituant les grandes villes de Mantinée, Tégée, Figalie, Orchomène, Aéea, etc.

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

arcadien \aʁ.ka.djɛ̃\ masculin singulier

  1. (Linguistique) Dialecte du grec ancien, parlé en Arcadie.
    • Dans la Grèce propre, l’arcadien n’occupe plus qu’un réduit central, isolé de la mer, au centre du Péloponnèse ; c’est la langue d’une population hellénique antérieure à l’invasion dorienne et que les Doriens ont séparée de la mer, repoussée dans une région montagneuse où aucun commerce n’était possible, réduite à vivre de l’élevage des troupeaux, et qui par suite est demeurée ou revenue à un état de civilisation inférieur. — (Antoine Meillet (1866-1936), Aperçu d’une histoire de la langue grecque, Klincksiek, [première édition 1913], 2004, page 92, ISBN 2-252-03487-4)

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

ParonymesModifier