avion renifleur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXe siècle) De avion et renifleur. L’expression avion renifleur a été popularisé par un article de l’hebdomadaire satirique français Le Canard enchaîné daté du 21 décembre 1983 [1] au sujet d’une retentissante affaire d’escroquerie, et désignait un avion censé détecter (renifler) les gisements de pétrole en vol.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
avion renifleur avions renifleurs
\a.vjɔ̃ ʁə.ni.flœʁ\

avion renifleur \a.vjɔ̃ ʁə.ni.flœʁ\ masculin

  1. (Aéronautique) Aéroplane sensé détecter des trucs à distance.
    • Muni de parachutes, celui-ci se déposera en douceur sur la planète rouge, comme une sonde classique, pour relayer vers la Terre les informations recueillies par le mini-avion renifleur. — (Le Nouvel Observateur, 1998.)
    • L’Entreprise française de recherche et d’activité pétrolière (ERAP) avait acheté fort cher un « procédé de détection géodésique » qui s’est avéré fantaisiste, que Le Canard enchaîné surnomma « avion renifleur ».— (Alexandre Dorozynski, Michael Oristaglio, Le sens du courant: La vie d’Henri-Georges Doll, inventeur, 2007.)
    • Le graphiste avait senti l’odeur de l’herbe comme un avion renifleur repère des gisements de pétrole.— (Karim Madani, Casher Nostra, 2013.)
    • Le WC-135, surnommé «avion renifleur», est conçu pour repérer dans l’atmosphère tout signe d’activité nucléaire.— (www.bfmtv.com, Deux chasseurs chinois interceptent un avion militaire américain , 19 mai 2017.)

TraductionsModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier