FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif) (XVIIIe siècle) Adjectivation du participe présent de bloquer.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin bloquant
\blɔ.kɑ̃\

bloquants
\blɔ.kɑ̃\
Féminin bloquante
\blɔ.kɑ̃t\
bloquantes
\blɔ.kɑ̃t\

bloquant \blɔ.kɑ̃\

  1. Qui bloque, empêche un processus de suivre son cours.
    • Il s’agit également d’éviter les conflits ou de faire en sorte que ceux-ci ne soient pas bloquants, voire qu’ils puissent être profitables. — (David Autissier, L’intelligence de situation, Eyrolles, 2009, page 18)
    • Trop d’idées préconçues, d’opinions toutes faites sur les langues circulent dans le corps social, font écran à une perception plus exacte des réalités et des problèmes, et finissent par former des mythes bloquants qui dénaturent, voire interdisent toute réflexion. — (Association des Professeurs de Langues Vivantes de l’Enseignement Public (APLV), Les finalités de l’enseignement des langues dans l’enseignement secondaire, Les Langues modernes, 1990, page 18)
  2. (Désuet) Qui participe à un blocus maritime.
    • Des frégates en passant par les Ras, entre l’Iste d'Ouessant & la côte, peuvent échapper à l’armée bloquante ; mais cette manœuvre serait impossible à une escadre. — (Marc-René de Montalembert, La fortification perpendiculaire, tome 5, première partie, Philippe-Denys Pierres, 1784, page 309)
    • Le blocus ne devient pas fictif parce qu’un navire aura profité de la nuit, du brouillard ou de quelque autre cause accidentelle pour tromper la surveillance des vaisseaux bloquants. — (Arthur Desjardins, Traité de droit commercial maritime, tome 1, Pedone-Lauriel, 1878, page 49)

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe bloquer
Participe Présent bloquant
Passé

bloquant \blɔ.kɑ̃\

  1. Participe présent du verbe bloquer.
    • Un arc-boutement minime, bloquant le mouvement en laboratoire, ne manquera pas de se « dés-arc-bouter » dans la réalité dynamique biologique. — (Jacques Faure, Biomécanique orthodontique, 2012)