cajolerie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de cajoler avec le suffixe -erie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cajolerie cajoleries
\ka.ʒɔl.ʁi\

cajolerie \ka.ʒɔl.ʁi\ féminin

  1. Paroles ou manières par lesquelles on cajole.
    • Silvia.— Le trait est joli assurément ; mais je te le répète encore, je ne suis pas faite aux cajoleries de ceux dont la garde-robe ressemble à la tienne. — (Marivaux, Le Jeu de l’amour et du hasard, 1730)
    • Un pain d’orge et une cruche d’eau, voilà ce qu’ils m’ont donné, les traîtres ! eux que mon père et moi avons enrichis, quand leur meilleure ressource était des tranches de lard et des mesures de blé qu’ils obtenaient à force de cajoleries des pauvres serfs et esclaves, en échange de leurs prières ! — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Jamais elle n'avait été si caressante pour son père, surtout quand la marquise n'était pas témoin de ses cajoleries de jeune fille. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)

TraductionsModifier

RéférencesModifier