faire le jacques

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
De l'anglais to play the Jack, phrase utilisée par William Shakespeare. Référence nécessaire

Locution verbale Modifier

faire le jacques \Prononciation ?\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Familier) Faire le niais.

Cette expression signifie aussi "être un acharné du travail" (Cf. Gauthier Jacques)

    • Ça m'rappell'ra l'ancien temps qu'j'étais une bille, à cranocher et faire le jacques. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • … ça fait rien, ils voulaient que je m’avance, que je m’expose à découvert, à dandiner, à faire le Jacques en plein milieu— (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Version A de « Féérie pour une autre fois », Gallimard, Paris, 1993)
    • – Monsieur le duc, vous devriez plutôt tenir votre place aux États généraux, que faire le jacques en Périgord. — (Raymond Queneau, Les Fleurs bleues, Gallimard, Paris, 1965)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (jacques)