Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution verbale Modifier

faire son deuil \Prononciation ?\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Figuré) (Familier) Accepter la disparition , en parlant d’un objet ou d’une personne.
    • Fin février, on se rendait compte dans tous les milieux français et indigènes qu'il fallait faire une fois de plus son deuil des espérances que l'on avait caressées. — (R.-A. Lortat-Jacob, Sauvons l'Indo-Chine ! Politique & Vérité, Paris : Éditions de La Griffe, sans date (fin 1926-début 1927), chap.4, page 30)
    • Je serai triste comme un saule
      Quand le Dieu qui partout me suit
      Me dira, la main sur l´épaule
      "Va-t´en voir là-haut si j´y suis"
      Alors, du ciel et de la terre
      Il me faudra faire mon deuil.
      — (Georges Brassens, Le Testament, in Je me suis fait tout petit, 1956)

VariantesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier