Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Composé d’homme et lettres.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
homme de lettres hommes de lettres
\ɔm də lɛtʁ\

homme de lettres \ɔm də lɛtʁ\ masculin (pour une femme on dit : femme de lettres)

  1. Écrivain ; littérateur.
    • Un homme de lettres, pour peu qu’il ait de réputation, est un Hercule qui combat des hydres ; prêtez-moi votre massue, j’ai plus de courage que de force. — (Voltaire, Lettre à Damilaville, 8 août 1767)
    • Quoique très instruite, elle n'avoit ni les caprices, ni l’humeur qu'on attribue aux gens de lettres, qui tantôt se livrent à une loquacité importune, tantôt se renferment dans un silence méprisant. — (E.-F. Lantier, Voyages d'Anténor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, page 35)
    • Si l’on met à part les simples témoignages d’argotiers proprement dits ou de personnes les fréquentant professionnellement (policiers, magistrats), ce qui frappe c’est le caractère relativement tardif des études consacrées aux argots. On sera étonné aussi d’apprendre que les premières études sont œuvres non de linguistes, mais d’hommes de lettres : Charles Nodier, Victor Hugo, Marcel Schwob. — (Jacques Dargaud, Les argots, réunion du 22 janvier 2011, La Lettre de la DLF Champagne-Ardenne, Reims, lettre n° 84 de février 2011)

TraductionsModifier