homo crusoeconomicus

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot-valise formé par les philosophes David Robichaud et Patrick Turmel à partir, d'une part, du mot Homo œconomicus (« l'homme en tant qu'agent économique ») et, d'autre part, du patronyme de Robinson Crusoé, personnage fictif ayant vécu sur une île.

Locution nominale Modifier

homo crusoeconomicus \o.mo kʁy.zo.ekɔ.nɔ.mi.kys\ masculin invariable

  1. (Économie) (Hapax) En théorie économique, être humain se comportant comme s'il était seul sur une île autrement déserte.
    • L’individu seul sur son île est donc parfaitement libre, et l’arrivée de naufragés ne limite cette liberté que dans la mesure où il doit respecter les droits de propriété des nouveaux arrivants, ce qu’il devrait faire spontanément si l’on en croit le mythe de l’homo crusoeconomicus. — (David Robichaud et Patrick Turmel, La juste part, Atelier 10, Montréal, 2012, p. 20)

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « homo crusoeconomicus [Prononciation ?] »