méthionine

Voir aussi : methionine

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1932) De l'anglais methionine[1].

Attestations historiquesModifier

  • (1932)[1] Nature [...] Wetchselbaun et Stawart Essais d’alimentation avec de la methionine. — (Sommaire des journaux scientifiques publié dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Armand Colin, Paris, 43, 1932, page 80)
  • (1936)[1] Ces chiffres viennent ainsi confirmer les résultats obtenus précédemment en ce qui concerne la cystine ils montrent en outre que : 1° cette substance, même à la dose de 0mg,1, pour 5cm3, soit à 1/5ooooe suffit pour que les bactéries présentent leur métabolisme maximum; 2° la méthionine, le glutathion, aussi bien sous forme oxydée que sous forme réduite, et les acides thiolactique et thioglycolique, présentent une action en tous points comparable à celle de la cystine. — (Nouvelles expériences sur l'action des dérivés sulfurés vis-à-vis de la fermentation du glucose par des bactéries propioniques. Note de Mme Paulette Chaix et de M. Claude Fromageot, présentée par M. Georges Urbain publié dans le Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences, 16 mars 1936, page 984)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
méthionine méthionines
\me.tjo.nin\
 
Formule topologique de la méthionine.

méthionine \me.tjo.nin\ féminin

  1. Acide aminé soufré non polaire (acide 2-amino-4-(méthylsulfanyl)butanoïque) qui joue un rôle critique dans la reproduction, la survie cellulaire, la méthylation des protéines et de l'ADN.
    • Les protéines, en particulier trois des huit acides aminés essentiels (la lysine, la méthionine et le tryptophane), sont contenues en belle quantité dans le jaune d’œuf et les poissons gras (sardine, anchois, hareng…), en priorité, puis les volailles sans leur peau, les viandes maigres, les céréales complètes et les légumes secs, ainsi que les yaourts nature et les fromages ni trop gras ni trop salés. — (France Mutuelle Magazine, n° 174, octobre-novembre-décembre 2022, page 24)

NotesModifier

Le pluriel de ce mot est en réalité l’ellipse de "molécules de méthionine".

AbréviationsModifier

  • Met (code à trois lettres)
  • M (code à une lettre)

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c Pierre de Menten de Horne, Dictionnaire de chimie: Une approche étymologique et historique, , Éd. De Boeck, Bruxelles 2013. , page 203.

Voir aussiModifier