monomoteur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1931) De moteur avec le préfixe mono-.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
monomoteur monomoteurs
\mɔ.no.mɔ.tœʁ\

monomoteur \mɔ.no.mɔ.tœʁ\ masculin

  1. (Technique) Véhicule qui est doté d’un seul moteur.
    • Le monomoteur AS 350 Écureuil est réputé pour ses performances élevées, sa sécurité et ses faibles coûts d’exploitation.
  2. (Plus courant) (Aéronautique) Avion qui est doté d’un seul moteur, par opposition aux bimoteurs, trimoteurs et quadrimoteurs.
    • Pour le moment, il y a un argument qui pèse lourd en faveur du monomoteur : les avions monomoteurs sont beaucoup plus rapides que tous les trimoteurs. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Le Breguet 1050 « Alizé » est un monomoteur triplace dérivé d'un projet d'avion d'attaque embarqué développé par Breguet depuis 1950. — (Armement et Ve République : Fin des années 1950 - fin des années 1960, sous la direction de Maurice Vaïsse, 2002, p. 226)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin monomoteur
\mɔ.no.mɔ.tœʁ\

monomoteurs
\mɔ.no.mɔ.tœʁ\
Féminin monomotrice
\mɔ.no.mɔ.tʁis\
monomotrices
\mɔ.no.mɔ.tʁis\

monomoteur \mɔ.no.mɔ.tœʁ\

  1. (Technique) Qui comporte un seul moteur.
    • Un avion monomoteur.
    • Des hydravions monomoteurs à pistons.
    • Pour le moment, il y a un argument qui pèse lourd en faveur du monomoteur : les avions monomoteurs sont beaucoup plus rapides que tous les trimoteurs. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Il y a d’autres bateaux, de tous genres, dont le sillage perdure quelquefois du pont de l’Alma à celui des Invalides, entre les horizons aval du Trocadéro et amont du Grand Palais (la verrière émerge de frondaisons vertes, jaunes, brunes et rouges) : promène-couillons aux flancs habillés de bouées sur toute la longueur, péniches d’où s’échappent rarement des bouffées d’accordéon, canots boudinés des sapeurs-pompiers, vedettes grises de la police fluviale avec leur gyrophare ou simples embarcations monomotrices bruyantes, rapides et privées, arrogantes comme dans un port azuréen, l’été. — (Pierre Marcelle, Articles de Paris, Le Dilettante, 1989)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier