Voir aussi : Nahuatl, náhuatl

Étymologie

modifier
(1676) Du nahuatl nahuatlahtolli (« langue nahuatl »), nahuatl.

Nom commun

modifier
 
Lieux où est parlé le nahuatl.

nahuatl \na.ɥatl\ masculin singulier

  1. (Linguistique) Macro-langue polysynthétique VSO de la famille uto-aztèque parlée au Mexique par les Nahuas.
    • En effet, encore maintenant plus d'un million de personnes parlent le nahuatl, la langue d'origine des Aztèques. — (Nuit blanche n° 174, printemps 2024, page 57)
    • Cette nation, qui, selon l’auteur, serait d’origine maya, aurait changé sa langue pour adopter le nahuatl, parlé par le peuple qu’elle avait soumis. Quel que soit le sort réservé à cette opinion, sur laquelle la science ne s’est pas encore prononcée, il me semble, comme on est d’accord pour appeler nahuatl la langue parlée par ces peuples, qu’il est préférable de désigner la famille par ce nom qui n’a rien d’hypothétique. — (Jean-Baptiste-Julien d'Omalius d'Halloy, Manuel pratique d'ethnographie ou Description des races humaines, Paris : Eugène Lacroix, 1864, page 96)
    • M. León Portilla parle un nahuatl dit « classique », appris dans les documents du XVIe siècle. Certaines de ses expressions ne sont plus utilisées par les locuteurs du nahuatl contemporain et provoquent quelques rires surpris et gênés. — (López Caballero, Paula. « Présentation », Les Indiens et la nation au Mexique. Une dimension historique de l’altérité, sous la direction de López Caballero Paula. Karthala, 2012, pp. 125-132.)
    • Le cas de la communauté de Santa Catarina (Morelos, Mexique), où la langue originaire – le nahuatl – est au bord de l’extinction, nous montre combien sont importantes les réactions discursives aux stigmates : elles témoignent du rejet d’une identité dite indigène imposée de manière externe par le groupe hégémonique, mais aussi du rejet, par ses locuteurs eux-mêmes, de la langue minorisée (Avilés González, 2011) — (Karla Janiré Avilés González, « Discours et stigmatisation identitaire », Mots. Les langages du politique En ligne, 109, 2015, mis en ligne le 30 novembre 2017, consulté le 12 juillet 2023.)
    • En mai, le volcan Popocatepetl («la montagne qui fume» en nahualt), du haut de ses 5 426 m, a connu un regain d'activité et a rejeté d'impressionnantes coulées incandescentes, et d'épaisses fumerolles grises ou blanches, ainsi que des cendres et du gaz. — (AFP, Mexique: le cratère d'un volcan transformé en terrain de soccer «unique au monde», Le Journal de Québec, 12 juillet 2023)

Variantes

modifier
  • Le code de cette langue (nahuatl) dans le Wiktionnaire est nah.

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin nahuatl
\na.ɥatl\

nahuatls
\na.ɥatl\
Féminin nahuatle
\na.ɥatl\
nahuatles
\na.ɥatl\

nahuatl

  1. Qui concerne le nahuatl ou le peuple nahuatl.
    • Chez d’autres, on a saisi les premiers linéaments de la civilisation qui apparaît plus développée chez les Mexicains: par exemple, le commencement d’un système idéographique qui est comme l’embryon des hiéroglyphes nahuatles. — (Louis Ferdinand Alfred Maury, La terre et l'homme; ou, Aperçu historique de géologie, de géographie et d’ethnologie générales, Paris : L. Hachette, 1857, page 391)
    • L’origine des premiers habitants du Chimalhuacan est inconnue ; l’histoire ne remonte qu’à l’arrivée des tribus nahuatles. — (Léon Diguet, Contribution à l’ethnographie précolombienne du Mexique : Le Chimalhuacan et ses populations avant la conquête espagnole, Journal de la Société des Américanistes de Paris, vol. 1, no. Ns 1–1, 1903, pp. 1–57)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier

nahuatl \Prononciation ?\

  1. Nahua (gent).