parler gaga

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Composée de parler et de gaga.

Locution nominale Modifier

parler gaga \paʁ.le ɡa.ɡa\ masculin

  1. (Région stéphanoise) Parler spécifique de la région de Saint-Étienne, du nord du Forez et s’étendant aux régions voisines.
    • Le Stéphanois qui se tenait près du comptoir tournait le dos au consommateur à voix trainarde ; il reçut dans l'oreille comme un choc émouvant les sons familiers du parler gaga. — (Marc Le Guet, Les contes du pays noir, Éditions Excelsior, 1908, p. 34)
    • Le parler gaga : essai de lexique des mots et locutions du terroir stéphanois — (Titre de l’ouvrage de Louis Dorna et Étienne Lyotard, Le Hénaff, 1981)
    • Le français est caractérisé par des accents chantants, un peu traînant vers le Jura, un peu plus rude en Savoie, très chantant dans le Lyonnais, fort appuyé en région stéphanoise, avec les nasales si caractéristiques en « in » du parler gaga . Ce terme n'est pas péjoratif, il est le mot admis pour désigner le parler stéphanois. — (Jean-Marie Auzias, B. Chatron, P. Dibillo, H. Jacot & al., Rhône-Alpes : la naissance d'une région, Lyon : chez Fédérop & à la Librairie nouvelle, 1983, p. 34)
    • […] mais aussi à cause d'un livre de son père, qu'il avait trouvé dans ses cartons, qui se voulait une encyclopédie définitive du parler gaga – le dialecte stéphanois – et qui lui avait causé un fou rire d'une demi-heure auquel Zoran ne comprenait pas grand-chose sinon qu'il fallait qu'il s'amuse lui aussi. — (Sabri Louatah, Les Sauvages, tome 1, Éditions Versilio, 2012, chap. 2, §. 1)
    • Peut-être que si les jeunes parvenaient à redécouvrir le parler gaga comme moyen de créer mais aussi de démarquer leur identité et leur originalité sans connotation péjorative dans un monde tendu vers l’uniformisation et la normalisation, le gaga pourrait peut-être survivre. — (Sophie-Anne Wipfler, Le gaga: Langue d'autrefois? Une étude linguistique synchrone (Das gaga: Sprache von damals? Eine synchrone linguistische Analyse), thèse de doctorat de philosophie, Universität Mannheim, 4 novembre 2019, p. 290)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier