paroître

Voir aussi : paroitre

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

paroître \pa.ʁɛtʁ\ (voir la conjugaison)

  1. (Archaïque, orthographe d’avant 1835) Orthographe ancienne de paraître.
    • Il parle comme un homme qui étoit fort à son aise , qui étoit bien habillé , qui fréquentoit la cour , & qui pouvoit y paroître avec décence.. — (Louis Moréri, art. « Tixier (Jean) », Le grand dictionnaire historique, 1759)
    • Premièrement, donc la jonction des feuilles ou la ligne dans laquelle elles se rencontrent dans la reliure paroissant double , l’image de cette jonction formée dans l'œil droit doit paroître à main gauche de la jonction aA vue de l'œil gauche. — (Robert Smith, Cours complet d'optique, 1767, vol.2, page 331)
    • Lorsque j'ai fait paroître mes voyages, je comptois vingt-sept olympiades ; c'est à dire que le soleil avoit décrit, depuis ma naissance, cent-huit fois son cercle annuel. — (E.-F. Lantier, Voyages d'Anténor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, page XI (préface d'Anténor))
    • Riom se divertissoit à la faire décoëffer, à exiger qu’elle mît d’autres habits au moment qu’elle se croyoit prête à paroître. — (M. Anquetil, Louis XIV, sa cour et le régent, tome quatrième, 1789, page 123)

RéférencesModifier