FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

(Siècle à préciser) Dérivé de penser avec le suffixe -oir.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pensoir pensoirs
\pɑ̃.swaʁ\

pensoir \pɑ̃.swaʁ\ masculin

  1. Endroit où on se réfugie pour réfléchir, pour penser.
    • La tentation qui s'empare si facilement de l'artiste, tentation pardonnable entre toutes, de passer une fois, lui aussi, sur une prairie qui lui est interdite et de dire son mot dans la science (...), cette tentation est si forte chez l'artiste qu'il veut montrer à tout le monde ce que personne n'a besoin de voir, à savoir : que son petit « pensoir » est étroit et désordonné... — (Humain, trop humain II, Le Voyageur et son ombre, §.123., Friedrich Nietzsche, traduit par Henri Albert)
    • Mais, ce matin-là, on se mussait, tête basse, derrière le dos d’en face, chacun rentré dans son pensoir. — (Alexandre Soljenitsyne, Une journée d’Ivan Denissovitch, 1962 ; traduit du russe par Lucia et Jean Cathala, 1976, page 51)

TraductionsModifier