FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

La signification de cette locution trouve son origine dans la fable de Jean de La Fontaine : Les deux Chiens et l’Âne mort.

Locution verbale Modifier

peser un âne mort \pə.ze.ʁ‿œ̃.n‿an mɔʁ\ (se conjugue → voir la conjugaison de peser)

  1. Peser très lourd, en parlant d’une chose qui pose en cela des difficultés pour son déplacement.
    • Après cet épisode, Albert n’avait pas trouvé mieux qu’un emploi d’homme-sandwich, il portait des panneaux de réclame dans les rues, un devant, un derrière, ça pesait un âne mort, ces trucs-là. — (Pierre Lemaître, Au revoir là-haut, Albin Michel, Paris, 2013, page 198)
    • Un casque vissé sur son crâne poivre et sel, micro estampillé France Inter et un Nagra à la main (un enregistreur professionnel qui tient dans la poche, loin du Nagra des précédentes générations, pendu autour du cou et pesant un âne mort), l’humoriste se présente auprès des commerçants et des consommateurs, sourire ouvert et regard taquin d’un sale gosse qui fomente son coup retors. — (Jean-Claude Renard , « Aux basques de Guillaume Meurice » sur politis.fr, 19 décembre 2018)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier