potablement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Dérivé de potable avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

Invariable
potablement
\pɔ.ta.ble.mɑ̃\

potablement \pɔ.ta.blə.mɑ̃\ invariable

  1. (Figuré) Correctement ; d'une manière satisfaisante.
    • Elles bouffent des patates et des fayots, des fayots et des patates… et c’est à peu près tout. Si seulement c’était cuisiné potablement. Ah ouat ! On leur sert des ratatouilles à faire refouler et vomir un cochon ! — (Émile Pouget, « La Charité, c’est le meurtre ! », dans Le Père peinard, 4 juillet 1897)
    • Sans médire, l'engin fonctionne potablement, mais si la pièce se coince, il faut aller le chercher pour lui demander de démonter le bastringue afin de la rendre. — (Guy Belzacq, Courchevel non stop, Éditions Aubanel, 1982)
    • Il était sans doute légitime, voici vingt ou trente ans, de prétendre que l'on pouvait potablement « faire la classe » à 45 élèves. — (Jean Epstein & ‎Zaü, Histoires de petits-grands: A l'usage des adultes qui se posent des questions, Éditions Dunod, 2013, page 10)

TraductionsModifier