FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du radical du verbe rôder avec le suffixe -erie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
rôderie rôderies
\ʁo.d(ə.)ʁi\

rôderie \ʁo.d(ə.)ʁi\ féminin

  1. Action de rôder, d’errer en quête de quelque chose.
    • Les fauves interrompirent leur mystérieuse et éternelle rôderie. — (Jules Ricard, Histoires fin-de-siècle, Hyménée ! ; Calmann-Lévy éditeur, Paris, 1890, page 184)
    • Et pendant le temps qui nous sépare encore des vacances, on laissera au rancart tous les livres, on travaillera mollement dans l’ombre des murs, en se lavant les mains à toutes les heures – prétexte à rôderie – pour ne pas tacher de moiteur les laines claires et les linges blancs. — (Willy [Henry Gauthier-Villars] et Sidonie-Gabrielle Colette, Claudine à l’école, Le Livre de Poche, 1900, p. 197)
    • Ce n’est qu’au bout de cinq minutes de rôderie que je me décide à approcher du récureur de pistolet qui, du reste, ne rit plus et dit, d’une voix ferme, à un nouvel arrivé […] — (Jules Vallès, L’Insurgé, chapitre XXV, Garnier-Flammarion, Paris, 1970, page 229)

TraductionsModifier