rubricature

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

rubricature \ʁy.bʁi.ka.tyʁ\ féminin

  1. Ajout de peinture rouge à l’intérieur des lettrines ou des lettres gravées.
    • Chez les moines de Citeaux, la norme pour ceux qui s’adonnaient à la lecture était de ne lire qu’un seul ouvrage par an et de transcrire les manuscrits en se gardant bien de les orner de la moindre rubricature. — (Élisée Reclus, L’Homme et la Terre, Librairie universelle, 1905, page 276.)
    • On pourrait aussi penser à un très faible signe, non repassé en rouge lors de la « rubricature » qui est moderne. — (Antiquités africaines, volumes 38-39, Éditions du Centre national de la Recherche scientifique, 2005, page 300.)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier