se ficher comme de l’an quarante de

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Locution verbale Modifier

se ficher comme de l’an quarante de \sə fi.ʃe kɔm də l‿ɑ̃ ka.ʁɑ̃t də\ (se conjugue → voir la conjugaison de ficher)

  1. Variante (plus polie) de se foutre comme de l’an quarante de.
    • Pour ce qui est de Père, je crois bien qu’il s’en fichait comme de l’an quarante, mais l’irréligion était pour lui un doux souvenir de jeunesse, quand lui et Maman s’apprêtaient à transformer le monde, et c’est à ce titre qu’il y tenait. — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 248)

PrononciationModifier

  • France (Lyon) : écouter « se ficher comme de l’an quarante de [Prononciation ?] »